Les partenaires de l’ICCWC

L’ICCWC a été officiellement créé le 23 novembre 2010 à Saint-Pétersbourg (Russie), avec la signature d’une Lettre d’entente entre les cinq organisations partenaires du Consortium. Unies sous la bannière de l’ICCWC, ces organisations forment un pool unique d’expertise technique et de programmation, offrant l’opportunité d’une approche novatrice du défi aux multiples facettes que représente la criminalité liée aux espèces sauvages.

 
La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) est un accord international entre les gouvernements. Son but est que le commerce international des spécimens d’animaux et de plantes sauvages ne menace pas leur survie. Elle établit le cadre juridique et les mécanismes de procédure pour la réglementation du commerce international de plus de 37 000 espèces d’animaux et de plantes, afin de veiller à ce que ce commerce soit légal, durable et traçable. 

 

INTERPOL est la plus grande organisation internationale de police criminelle au monde, avec 194 pays membres. Créée en 1923, elle facilite la coopération policière transfrontalière et assiste toutes les organisations, autorités et services dont la mission est de prévenir ou de combattre la criminalité internationale. Pour ce faire, elle met à disposition une infrastructure de haute technologie pour l’assistance technique et opérationnelle proposant des formations ciblées, un soutien expert en matière d’enquêtes, des bases de données spécialisées et des canaux de communication policière sécurisés. Le Secrétariat général d’INTERPOL dispose d’une sous-direction consacrée aux marchés illégaux qui comprend le Programme de sécurité environnementale.

L’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) est la principale organisation mondiale de lutte contre les drogues illégales et la criminalité transnationale organisée. Au cours des deux dernières décennies, il a contribué à rendre le monde plus sûr vis-à-vis des drogues, du crime organisé, de la corruption et du terrorisme. Il est actif dans toutes les régions du monde grâce à un vaste réseau de bureaux sur le terrain. Le Programme mondial de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages et aux forêts de l’ONUDC est le point central du travail de l’organisation en matière de lutte contre la criminalité environnementale, et il soutient les États membres dans l’amélioration de la justice pénale nationale, régionale et internationale et le renforcement des réponses préventives pour lutter plus efficacement contre cette criminalité. 

Le Groupe de la Banque mondiale (GBM) est une source essentielle de financements et d’assistance technique pour aider les pays en développement du monde entier à éliminer la pauvreté et à promouvoir une prospérité partagée. Le GBM est l’un des principaux fournisseurs d’assistance au développement pour lutter contre la criminalité environnementale et aider les pays à gérer plus durablement leurs ressources naturelles. Il soutient les pays en coordonnant les actions du Program mondial pour la vie sauvage, en fournissant une assistance technique en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et en soutenant la mise en œuvre d’investissements régionaux et nationaux visant à protéger l’environnement et les ressources naturelles ainsi qu’à promouvoir des économies rurales résilientes.

L’Organisation mondiale des douanes (OMD) est la seule organisation intergouvernementale exclusivement consacrée aux questions douanières. Avec des membres dans le monde entier, l’OMD est désormais reconnue comme la voix de la communauté douanière mondiale. Elle est particulièrement réputée pour ses travaux dans des domaines tels que l’élaboration de normes mondiales, la simplification et l’harmonisation des procédures douanières, la facilitation du commerce international, la sécurité des chaînes d’approvisionnement du commerce, le renforcement des activités d’application et de contrôle du respect des mesures douanières, les initiatives de lutte contre la contrefaçon et le piratage, les partenariats public-privé, la promotion de l’intégrité et les programmes mondiaux durables de renforcement des capacités douanières.

Les demandes de soutien de l’ICCWC et d’informations complémentaires sur l’ICCWC

Toute demande de soutien de l’ICCWC ou d’informations complémentaires sur l’ICCWC peut être envoyée au Secrétariat CITES. Le Secrétariat CITES communiquera les demandes de soutien aux partenaires de l’ICCWC, le cas échéant, et informera le pays demandeur de toute mesure supplémentaire qui pourrait être nécessaire.

Le Secrétariat CITES peut être joint dans ses locaux, ou contacté par courrier, téléphone ou courrier électronique à l’adresse suivante:

Physical Address
CITES Secretariat
International Environment House
11 Chemin des Anémones
CH-1219 Châtelaine, Geneva
Switzerland
Mailing Address
CITES Secretariat
Palais des Nations
Avenue de la Paix 8-14
1211 Genève 10,
Switzerland  
Tel: +41-(0)22-917-81-39/40
Fax: +41-(0)22-797-34-17
Email: